06 50 66 07 11‬ julien@ohlavache.org

Se connecter

S'enregistrer

Après avoir créé un compte, vous pourrez suivre l'état de votre paiement, suivre la confirmation et vous pouvez également noter le séjour après l'avoir terminé.
Nom d'utilisateur*
Mot de passe*
Confirmer le mot de passe*
Prénom*
Nom*
Email*
Téléphone*
Pays*
* En créant un compte vous êtes d'accord avec Terms of Service etPrivacy Statement.

Déjà Membre ?

Se connecter
06 50 66 07 11‬ julien@ohlavache.org

Se connecter

S'enregistrer

Après avoir créé un compte, vous pourrez suivre l'état de votre paiement, suivre la confirmation et vous pouvez également noter le séjour après l'avoir terminé.
Nom d'utilisateur*
Mot de passe*
Confirmer le mot de passe*
Prénom*
Nom*
Email*
Téléphone*
Pays*
* En créant un compte vous êtes d'accord avec Terms of Service etPrivacy Statement.

Déjà Membre ?

Se connecter

Fin d’escapade pour Mon Beau Terroir

Theme's Elements

Convaincus du potentiel considérable de milliers de producteurs qui oeuvrent au quotidien avec passion nous voulions, avec Mon Beau Terroir, développer une offre d’agritourisme de qualité en France.

Une offre à la fois accessible et structurée pour les visiteurs, simple et rémunératrice pour les producteurs. Nous avons créé une belle communauté d’environ 200 supers producteurs partenaires dans différentes régions à force de rencontres, visites…, mis en place un bel outil web, fait découvrir le terroir français en envoyant de nombreux amateurs dans les fermes à la rencontre de nos chers producteurs partenaires, monté des opérations ponctuelles, noué des partenariats, temoigné et expliqué le sens de notre projet etc. etc…

L’objectif était aussi ambitieux et passionnant qu’incertain sur un marché de l’agritourisme frémissant, certainement en plein boom mais loin d’être mature.

Il ne s’agissait donc pas pour Mon Beau Terroir d’aller chercher des parts de marché d’un business existant. Il s’agissait de créer ce marché en créant d’une part une offre nouvelle, qualitative, positionnée à un prix cohérent pour rémunérer le producteur et d’autre part d’activer la demande sur notre nouveau produit pour créer un nouvel usage/une nouvelle habitude d’expérience dans le monde des activités que l’on achète. Équation ambitieuse et difficile.

Faute d’un nombre suffisant de visiteurs pour asseoir Mon Beau Terroir sur un socle suffisamment solide pour développer sereinement l’avenir, l’aventure prend fin.

L'agritourisme continue !

L’agritourisme, nous y croyons toujours intimement, c’est un sujet passionnant à la croisée de l’agriculture et du tourisme. L’agritourisme et l’œnotourisme se développent en France. C’est une tendance de fond qui présente des intérêts certains (économiques, rayonnement…) pour les producteurs qui font un métier exigeant comme pour les visiteurs en quête d’une forme de tourisme plus durable et plus authentique au contact de celles et ceux qui font notre Terroir.

Une très belle expérience

Mon Beau Terroir a été pour toute l’équipe une superbe expérience ! Nous avons découvert la richesse de notre agriculture en se rendant dans de nombreuses fermes, en faisant de très belles rencontres avec les producteurs, en travaillant avec eux leurs offres de visite, en découvrant des produits exceptionnels, en échangeant et travaillant avec beaucoup d’acteurs de l’écosystème agricole et touristique.

Nous avons également beaucoup appris sur l’entrepreneuriat sous toutes ses différentes facettes : expliquer, convaincre, pitcher, lever des fonds, réseauter, les joies administratives, les nuits à faire de la compta, le recrutement, les événements, l’opérationnel, le stratégique, la communication, les grandes lignes, les petits détails etc. etc.

Nous passons le flambeau à Oh la Vache !

Nous voulions que ce que nous avons entrepris avec Mon Beau Terroir puisse être prolongé afin d’assurer une forme de continuité à notre travail.

Nous avons eu la joie de rencontrer Clara, la pétillante fondatrice de Oh la Vache ! avec qui nous partageons la même vision.

Oh la Vache ! propose aux citadins un concept différent mais complémentaire: une immersion de deux-trois jours à la ferme pour se mettre au vert, mettre la main à la pâte, et apprendre un savoir-faire. Bon vent à Oh la Vache !

Merci à tous ceux avec qui nous avons interragi

Nous souhaitons à tous les producteurs de belles visites, aux amateurs de belles découvertes, à Oh la Vache le succès qu’elle mérite ! N’oublions pas la chance incroyable que nous avons d’avoir un si beau terroir et partons toujours plus à sa rencontre !

Par Antoine Laudet et Thomas Graffin